Négociation d’un bien

Classé dans : Crédit immobilier, Divers | 0

Dans cet article, nous allons voir les points qui vont vous aider à faire une bonne négociation.

 

L’agence immobilière est votre allié. Elle travaille pour vous. C’est vous qui la paierait. Vous êtes tous les deux clients et celui qui l’intéresse le plus est l’acheteur. Montrez votre détermination. L’agence ont obligation de transmettre tous les offres mais ont peur de la réaction du vendeur. Demandez à revenir pour renégocier.

Vous allez négocier le prix du bien et la commission (flexibilité à 2-3k€). Pour les propositions agressives, mettez l’agent immobilier dans de votre côté en proposant à l’agent immobilier de conserver sa commission.

 

Toujours négocier en face à face pour éviter qu’il coupe court et il voit le sourire.Apprenez par cœur les points de négociation. C’est plus sympa de voir un sourire que quelqu’un qui coche les points à négocier.

  1. Il faut demander. Il faut oser ! Dans la vie, vous avez plus facilement ce que vous demandez que ce que vous méritez. Si vous ne demandez pas, vous ne savez pas le tarif. Si vous ne demandez pas une augmentation, vous avez peu de chance d’en avoir.
  2. Statut du vendeur : les facteurs de la vente, temps de mise en vente (1 an par exemple), urgence (départ, décès, divorce)
  3. Savoir demander. Vous donnez plus à vos amis qu’à vos ennemie. Il faut vous rendre sympathique. Dans l’immobilier, un sourire vaut 10 000€.
  4. Il faut savoir quoi demander. Un prix ? Le vendeur paie les frais de notaire.
  5. Poussez le vendeur à formuler un meilleur prix. Demandez à l’agence la marge de négociation. Est-ce que vous pouvez me donner un meilleur prix ? Vous avez une idée de ce que vous pouvez me faire comme remise ? Donnez-moi un ordre d’idée ? Il faut toujours essayer d’avoir un meilleur prix. Continuer jusqu’à ce qu’on vous jette dehors. Il faut continuer à négocier.
  6. N’acceptez jamais la première offre. Ce n’est que la première référence de négociation.
  7. Garder le vendeur. Il faut être 2 pour négocier. Tant qu’il n’y a pas d’accord, il n’y a pas de négociation. Il faut que le vendeur reste dans le je (excuse plausible : peut-être que je vous demande un peu trop). Poussez le vendeur à reformuler une offre. Vous êtes le seul à pouvoir sortir du jeu.
  8. +1000€ (frais d’agence) : n’acceptez pas sinon demandez le cadeau (meubles)

Erreurs à éviter

  • Tomber dans l’émotionnel,
  • Négocier pour avoir un seul meilleur prix <> Le meilleur prix !
  • Votre pire ennemie est vous.

Quoi négocier par étape :

  1. Difficile
    • Ce qui coûte au vendeur : le prix
    • Frais de notaire payés par le vendeur, achat acte en main
  2. Facile (le vendeur ne sort rien de sa poche)
    • Les meubles (Est-ce que vous pouvez me laisser les meubles ?)
    • Les luminaires (évite la pose et la recherche +1000€),
    • Électroménager,
    • Remise anticipée des clefs (pour les travaux afin de louer dès le premier jour)

Objectif

  • Définir l’objectif Le prix est celui qui devra être rentable moins les 30% que ne comptabilise pas la banque.

Plus vous demandez, plus vous aurez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.